Page d'accueilAjouter aux FavorisEnvoyer à un amiImprimerPlan du site
 



L'écriture automatique



L'écriture automatique est un moyen de communiquer avec l'au-delà.


Étant médium pur de naissance et pratiquant l’écriture automatique depuis 2006, suite à un choc psychologique personnel, j’ai reçu de l’au-delà un message pour entrer en communication avec eux par le biais de l’écriture automatique. L'écriture automatique est l'art de recevoir des messages par trans-communication avec l’au-delà, donc les défunts.

Des chercheurs pensent que les écrits viennent de la personne qui pratique l’écriture automatique et que c'est elle  qui écrit. D'autres vous diront que ces messages sont envoyés par le subconscient et que nous possédons une mémoire ancestrale qui garde des informations de nos vies antérieures. Il suffirait donc de lui demander pour qu'elle nous réponde.

On pourrait aussi s'interroger sur le fait que nous pourrions échanger des écrits par télépathie. Ceux-ci seraient retranscrits par notre bras comme récepteur, principe de la radiesthésie. D'autres vous diront même, que les extraterrestres sont à l'origine de ce phénomène. Ceux qui pratiquent vous répondront qu'ils communiquent avec l'au-delà et que les êtres qui leur étaient  chers leur manquent. Ce moyen permet de retrouver un contact avec eux et leur procure un bien être qui leur permet de vaincre leur tristesse et le vide qui est en eux.

Beaucoup utilisent ce biais pour parler à leurs enfants disparus, leur mère ou leurs amis, mais aussi à des personnes étrangères qui leur confient des prédictions ou des messages pour d'autres personnes qu'elles ont connues. On trouve de plus en plus d'ouvrages sur cette pratique où le médium raconte ses expériences à la mère qui transmet la sienne vécue avec son enfant pour encourager les autres à faire leur deuil. A croire qu'il existe un monde après la mort…


Enseigner l'écriture automatique pour transmettre l'espoir, c'est ce que nous allons tenter de faire ci-dessous.



Mise en garde

Ses bienfaits et les dangers auxquels on s'expose quand on s'adonne à cet art. Le fait de pratiquer l'écriture automatique peut procurer une grande joie ; c'est la rencontre avec un monde mystérieux. Ce sont les réponses aux questions que l'on se pose qui peuvent nous permettre d'avancer, mais surtout c'est le réconfort que l'on ressent auprès d'une personne que l'on a aimé, qui nous a quitté et que l'on retrouve partiellement à travers ces écrits.

Imaginez le bonheur d'une mère qui peut recevoir une lettre de son enfant disparu ; celui-ci n'a pas de prix. Elle retrouve une complicité et un échange permanent, un moment privilégié ou on a l'impression que celui-ci est encore parmi nous, vous confiera t'elle. Seulement voilà, cette pratique n'a pas que des vertus bienfaisantes, elle peut parfois perturber et devenir dévastatrice.

En effet certaines personnes s'installent avec passion dans cette action à tel point qu'elle en devient une drogue.Elles perdent 
alors le contact avec le monde qui les entoure, elles refusent de sortir, se renferment sur eux mêmes et ne s'intègrent plus dans la société. Elles peuvent aller et ne vivre que pour leurs écrits, repoussant leurs amis et leur famille, se sentant incomprises des leurs. Elles commencent alors à converser avec les esprits par différents biais, et leur santé psychologique se trouve menacée. Ainsi, elles  peuvent perdre tout contrôle avec la réalité. C'est pourquoi il est important de rester lucide, de ne pas abuser de cette pratique et de garder le contact avec la réalité, de se permettre d'analyser et de prendre du recul dès que le besoin se fait sentir.


Il ne faut en aucun cas devenir dépendant de cette pratique, elle devient dangereuse si l'excès s'installe.


Si vous respectez ces règles, vous ne risquez absolument rien, il peut arriver qu'un intervenant se manifeste alors que vous ne l'aviez pas invité. Il suffira de poser votre crayon, de déchirer la feuille et de reprendre le message un autre jour, vous en serez  ainsi débarrassé. C'est ce qui diffère du spiritisme, à tout moment vous êtes maître et seul vous pouvez décider si vous voulez continuer ou arrêter ces travaux.


Comment pratiquer l'écriture automatique



Il faut se munir d'un crayon à papier de préférence, à croire que l'interlocuteur a plus de facilité à passer par le bois que par les matières plastiques des stylos à billes. Il faut prévoir un cahier, un bloc-notes ou une simple feuille blanche. Ce sont les seuls outils dont vous aurez besoin. L'ambiance a son importance. On recommande un endroit calme ou l'on se sent bien, une position assise confortable, la lumière sera de préférence tamisée, et une bougie blanche sera allumée au coin de la table. Celle-ci a pour effet de protéger et de faire fuir les imposteurs.

Évitez les périodes de fatigue car une grande concentration est nécessaire. Vous devez être décontracté et reposé. Vous êtes enfin prêt à démarrer l'expérience. Posez votre crayon bien taillé la pointe fine sur votre feuille et laissez votre coude levé ; il ne doit pas reposer sur la table car ce geste couperait les énergies et les empêcheraient d'arriver jusqu'à la pointe de votre crayon à papier. Vous pouvez fermer les yeux ou les laisser grand ouverts ; choisissez ce qui vous convient le mieux et concentrez-vous et appelez une personne défunte pour qu'elle vous rejoigne. Vous pouvez le faire à voix haute ou par la simple pensée de l'esprit. On conseillera pour une première expérience à voix haute.


Exemple : Jeanne es-tu là, veux-tu me parler ?


Au bout de quelques instants, vous allez sentir votre crayon se déplacer timidement sur votre feuille, glisser tout doucement et former une boucle puis un u et un i, ces lettres ne sont pas très claires au début, parfois pas très lisibles, mais vous comprendrez que le contact est là, et qu'il ne vous reste plus qu'à converser. Ne vous inquiétez pas si pour certains, le temps d'attente est plus long que pour d'autres. C'est normal, la concentration n'est pas la même pour chacun d'entre nous. Le temps et la patience vous donneront le même résultat. Certains mots restent attachés et c'est à vous de les séparer.

Parfois, le sujet que vous appelez se manifeste par des dessins ; c'est un moyen de communiquer qui revient souvent. Il suffira de lui dire que vous préférez les mots pour qu'il essaie de vous satisfaire. Avec le temps, ceux-ci deviendront plus clairs. Il formulera des phrases puis des textes. Certaines sensations peuvent être ressenties ; nous l'avons vu plus haut. En cas de fatigue psychologique due à la concentration excessive, il suffira de bien s'aérer après chaque séance.

Vous pouvez avoir une sensation de froid dans votre avant bras ; celle-ci est normale, parfois même cette pratique fait pleurer, mais le résultat final est souvent très impressionnant. Demandez à votre contact des précisions que seul vous pouvez connaître. Vous douterez souvent. Dans ce cas, vous pouvez l'interroger sur des sujets que vous ne maîtrisez pas. Vous chercherez ensuite si les informations recueillies sont réelles, et là vos doutes disparaîtront.

                                                                                                   

                                                                                                                  Boris de la Beaulière


                                                                                                                                                                                                                                                                                                               
 
© 2011-2017
Tous droits réservés.